/Cancer: prévenir les métastases grâce à un médicament pour lutter contre l’obésité, un chercheur de l’UCLouvain y croit

Cancer: prévenir les métastases grâce à un médicament pour lutter contre l’obésité, un chercheur de l’UCLouvain y croit

Olivier Feron est chercheur à l’Institut de recherche expérimentale et clinique de l’UCLouvain. Il étudie la manière dont le cancer se propage dans l’organisme, via les métastases. Il cherche également à comprendre comment les métastases se forment au départ d’une tumeur. Avec son équipe, il est parvenu à démontrer que les cellules cancéreuses les plus agressives utilisent des quantités importantes de lipides comme sources d’énergie. Et il propose un traitement.

Les cellules cancéreuses chargées en lipides sont plus invasives et donc davantage susceptibles de former des métastases. L’acidité, qui règne dans ces tumeurs, favorise l’invasion des cellules cancéreuses dans les tissus sains. Ce processus qui provoque les métastases requiert le détachement de la cellule cancéreuse de son site d’ancrage initial et sa capacité à survivre dans ces conditions qui sont fatales pour les cellules saines.




4 images





Mise en évidence des gouttelettes lipidiques dans des cellules cancéreuses invasives. © UCLouvain

Les chercheurs ont identifié un facteur, qui est appelé TGF-beta2, comme l’interrupteur responsable à la fois du stockage des lipides mais aussi du caractère agressif des cellules cancéreuses. Mieux encore, ils ont mis en évidence que les deux processus se renforçaient mutuellement. En effet, en accumulant des lipides, plus exactement des acides gras, les cellules cancéreuses se construisent des réserves d’énergie, qu’elles peuvent ensuite utiliser au gré des besoins, tout au long de leur parcours métastatique.

Les réserves ainsi constituées sous formes de gras offrent ainsi aux cellules invasives l’énergie nécessaire pour se déplacer et résister aux conditions hostiles rencontrées lors du processus de métastatisation.

Un nouveau médicament, actuellement testé contre l’obésité, pourrait permettre de lutter contre les métastases




4 images





Olivier Feron, chercheur à Institut de recherche expérimentale et clinique de l’UCLouvain. © RTBF

D’un point de vue thérapeutique, la connaissance de ces nouveaux acteurs dans le processus de formation des métastases permet de mieux les combattre, via des inhibiteurs spécifiques de l’expression du TGF-beta2 ainsi que des composés capables de bloquer le transport des acides gras ou la formation de triglycérides.

Mais concrètement, cette recherche UCLouvain ouvre aussi de nouvelles pistes thérapeutiques grâce à la découverte des différents acteurs qui interviennent dans le processus de formation de ces métastases. Connaître ces acteurs permet de mieux les cibler et donc les combattre.

Olivier Feron et son équipe montrent, par exemple, qu’il est possible de réduire l’invasivité tumorale et de prévenir les métastases à l’aide d’inhibiteurs spécifiques de l’expression du TGF-beta2 mais aussi de composés capables de bloquer le transport des acides gras ou encore la formation de triglycérides.

Parmi ces dernières molécules, on compte de nouveaux médicaments actuellement évalués pour lutter contre l’obésité. On pourrait donc étendre rapidement les indications de ces médicaments à la lutte contre le développement de métastases, qui est la cause majeure de décès parmi les patients atteints d’un cancer.

Les résultats de ce travail sont publiés dans la prestigieuse revue scientifique Nature Communications.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

Original Source