/Libération dAuschwitz: Poutine et le monument pour les victimes du siège de Leningrad

Libération dAuschwitz: Poutine et le monument pour les victimes du siège de Leningrad

Deux tragédies liées au nazisme

Mais il a aussi profité de son passage en Terre sainte pour y planter le drapeau de l’histoire russe en inaugurant une statue de huit mètres surmontée par une partie en fer dans laquelle ont été découpées des formes humaines.

« Le siège de (Leningrad) et la Shoah sont deux événements qui ne peuvent être comparés à rien d’autre« , a déclaré en russe M. Poutine lors d’une cérémonie solennelle en présence de nombreux dignitaires israéliens à Jérusalem, selon la traduction des autorités israéliennes.

« La victoire sur les nazis n’efface pas l’immensité de la tragédie. Le sacrifice a été lourd » pour l’ex-Union soviétique, a renchéri le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

« Et nous ne pouvons, ne serait-ce qu’une seconde, effacer le sacrifice et la contribution de l’ex-Union soviétique (…) qui a éradiqué le monstre nazi et sauvé le monde d’une terrible tragédie« , a-t-il ajouté.

800.000 victimes

« Souvenez-vous des vivants et de ceux qui sont tombés« , indique, en hébreu, russe et anglais, une plaque sur la partie basse du monument, qui « commémore l’héroïsme des soldats et habitants de Leningrad pendant les années de siège durant la guerre contre le nazisme« , est-il aussi inscrit.

Alors que Leningrad comptait trois millions d’habitants avant la guerre, plus de 800.000 personnes ont succombé à la faim, la maladie ou aux bombes pendant les 872 jours de siège par les armées d’Hitler, entre 1941 et 1944.

Le monument de Jérusalem a été conçu par l’ancien député israélien Leonid Litinetsky, né dans l’ex-Union soviétique, avec notamment les sculpteurs russe Vladislav Manachinsky et israélien Adam Steel.

Inauguration de la stèle, ce 23 janvier à Jérusalem:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l’actualité.

OK

Original Source